L’infidélité masculine serait génétique !

 

Des chercheurs suédois du Karolinska Institut ont confirmé ce que les femmes soupçonnaient depuis longtemps: les crises conjugales peuvent s’expliquer par le patrimoine génétique des hommes. Les hommes porteurs de l’allèle 334 seraient moins attachés à leurs compagnes et auraient plus tendance à les tromper.  L’étude a été réalisée auprès d’un millier de jumeaux. Elle démontre que les hommes porteurs de deux exemplaires de ce gène ont deux fois plus de problèmes de couple que les autres hommes. Des variantes de ce gène serait présent dans l’ADN de 4 hommes sur 10 en Suède.

Par ailleurs Justin Garcia et son équipe de chercheurs américains  ont réalisé une enquête validant les recherches suédoises. Les explications sont complexes, pour faire simple, les hommes porteurs de l’allèle 7R+ du gène DRD4 ont plus de chances d’avoir un comportement à risque.Ce gêne serait le même que celui de la recherche de sensations fortes, de nouveauté, mais aussi de l’hyperactivité. Il se traduit par une tendance à l’alcoolisme, à l’addiction, à la prise de risques financiers, l’impulsivité et le désir sexuel.

SOURCES

http://news.doctissimo.fr/Sexualite/Un-gene-de-l-infidelite-chez-les-hommes-17531

http://news.doctissimo.fr/Sexualite/L-infidelite-et-les-aventures-sans-lendemain-liees-a-un-gene-23675